Pio Santini

Artiste-peintre 1908-1986

 

Pio Santini naît le 17 avril 1908 près de Rome, à Tivoli, la « Tibur Superbum » des antiques romains, sublime petite ville de cascades et cascatelles accrochée aux premiers contreforts de l'Apennin et parsemée de trésors artistiques de l'Antiquité et de la Renaissance tels que la Villa Adriana ou la Villa d'Este.  Pio partage son enfance et sa jeunesse entre Tivoli et la villa familiale de Grottammare au bord de la mer Adriatique

Dès 1933, Pio Santini vient s'installer à Paris, et c'est à Montparnasse, quartier cher aux artistes, dans la pittoresque rue Daguerre, qu'il s'installe dans son premier atelier parisien. À cet égard, il peut être considéré comme appartenant à l'école de Paris, important mouvement artistique de la première moitié du XX' siècle auquel ont aussi participé, outre Amedeo Modigliani, d'autres artistes italiens tels que Massimo Campigli, Filippo de Pisis, Gino Severini, Gino Gregori ou Luigi Corbellini. Pendant un temps le jeune couple vit tantôt à Paris, tantôt à Tivoli.

Tout en fréquentant les cours de l'Ecole Estienne pour parfaire sa formation de plasticien, Pio Santini commence à se faire remarquer dans divers Salons parisiens (notamment le Salon d'Hiver le Salon des Indépendants et le Salon des Artistes Français) et à faire sa place dans l'univers parisien de la peinture, comme le montrent les revues de presse de l'époque.


A Paris il expose régulièrement dans les grands Salons, dont il est sociétaire pour la plupart : Salon des Indépendants, Salon d'Automne, Salon d'Hiver, Salon National des Beaux-Arts, Salon Comparaison.

Participant assidu du prestigieux Salon des Artistes français, il y est souvent récompensé : Grand Prix du Salon en 1970 puis en 1974, Médaille d'or en 1971, Lauréat du Prix Ernest Marché en 1974 .

Prix Finez-Planard (Fondation Taylor) en 1981, du Prix J. M. Avy (Fondation Taylor) en 1983, et du Prix Roger Deverin en 1984. II est également sélectionné pour le Prix de Portrait Paul-Louis Weiller, puis en 1975 dans une sélection du Salon des Artistes français pour des expositions en Union soviétique (musée Pouchkine à Moscou, musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg).
En Italie, il participe régulièrement à la Quadriennale de Rome et à la Biennale de Milan (dont il est également sociétaire). D'autre part, il organise de nombreuses expositions personnelles, parmi lesquelles il faut plus particulièrement retenir les suivantes : Galerie Barbizon

(Paris, 1955), Galerie La Fontanella (Rome, 1959), Villa d'Este (Tivoli, 1959), Galerie Boissière (Paris, 1960), Galerie d'Atri (Paris, 1962), Galerie La Verritrè (Milan, 1963), Gregory Art Gallery (New York, 1966), Galerie Ror Volmar (Paris, 1966), Galerie Okada, (Tokyo, 1975) et Galerie Bernheim-Jeune (Paris, 1980).

En 1979, au crépuscule de sa vie, à l'occasion de la VII' Semaine Tiburtine de l'Art et de la Culture, Pio Santini est élu "Tiburtino dell'anno". Il devient ainsi citoyen d'honneur de sa ville, partageant d'ailleurs cet honneur avec d'autres personnalités de Tivoli comme le professeur Emilio Segrè, Prix Nobel de physique. Il est aussi élu membre de l'Académie des Cinq cents de Rome et de plusieurs autres académies d'art italiennes.

Pio Santini a vécu ses dernières années dans sa maison de Garches, près de Paris. Il a travaillé là jusqu'au dernier moment mais, vaincu par la maladie, il est mort à 78 ans, peu après son épouse Yolande.


L’Hôpital culturel Bretonneau

Présente l’exposition

« Une vie de passions»

de Pio Santini (1908-1986)

du 10 janvier au 30 mars 2017



Hôpital Bretonneau

23 rue Joseph-de-Maistre

Paris XVIII°

A propos de Pio Santini, Marcel Brion écrit :

«Dans la pureté de son coeur et de son art, Pio Santini laisse affluer vers lui cette immense poussée qui monte de la terre et parceque son tempérament est aussi un tempérament de poète, il revet d’un lyrisme ardent et pudique en même temps les apparences véridiques de l’univers. Il les transforme en les laissant plus intenses, en les rendant plus voisines de son coeur et du nôtre».

Remerciements sincères à Serge Gaulot, Président de l’Association APIOS pour son aimable autorisation et collaboration © 2017 Toute reproduction même partielle du document est rigoureusement interdite - Copyright All Rights Reserved © 2017 www.infoquartiers.com  et Association APIOS.

© APIOS