Jeu de Paume

Paris Concorde - Château de Tours

 

Le Jeu de Paume

La façade site Concorde


Son escalier et son  hall 



Photos haut et bas : Arno Gisinger © Jeu de Paume, 2005

Un peu d’histoire

1944-1946 La Commission de récupération artistique nationale s’installe dans les locaux du musée du Jeu de Paume et rend les œuvres spoliées durant la guerre, grâce à l’inventaire réalisé par la résistante Rose Valland.


1947-1986 Le musée du Jeu de Paume devient le musée des Impressionnistes, annexe du Louvre jusqu’à l’ouverture du musée d’Orsay.

1862 Inauguration, sous les auspices de Napoléon III, de la salle du jeu de paume, dernier lieu parisien créé pour ce sport de raquettes, ancêtre du tennis. Sa construction reprend, par souci de symétrie et de composition urbaine, les principes décoratifs du bâtiment voisin de l’orangerie, conçu neuf ans auparavant.


1909-1922 Le tennis ayant pris l’ascendant sur le jeu de paume, le bâtiment est abandonné et devient une galerie d’exposition. C’est la première fois dans l’histoire de l’art occidental qu’un édifice dont ce n’est pas la fonction d’origine s’ouvre à la présentation d’œuvres d’art.

Quelques chiffres

concernant le bâtiment

Longueur et largeur : 80 x 13 m. 

Surface utile : 2 754,50 m2.

Surface d’exposition :

1 137 m2. Soit 9 salles sur 3 niveaux et 420 m linéaires de cimaises. Hauteur sous plafond

dans la plupart des salles : 4,50 m.

Le Jeu de Paume

Place de la Concorde

en 10 dates

1914-1918 Pendant la Première Guerre mondiale, le bâtiment abrite un service de distribution de tickets de rationnement.


1922-1939 La salle devient une annexe du musée du Luxembourg et présente la section des écoles étrangères contemporaines, ce qui marque l’entrée de l’art contemporain dans le lieu. Entre 1929 et 1932, une campagne de travaux vise à adapter le bâtiment à sa nouvelle fonction muséale.


1939-1944 Réquisitionné par les nazis, le musée permet l’entrepôt et le transit des œuvres d’art spoliées.

1991-2004 Après la reconstruction intérieure du bâtiment sur les plans d’Antoine Stinco, la Galerie nationale du Jeu de Paume devient un lieu d’art moderne et contemporain à l’initiative de Jack Lang. Elle est dirigée par Alfred Pacquement puis par Daniel Abadie.


2004 Jean-Jacques Aillagon, ministre de la Culture et de la Communication, décide de fusionner le Centre national de la photographie, le Patrimoine photographique et la Galerie nationale du Jeu de Paume en un seul établissement qui sera dirigé par Régis Durand de 2004 à 2007, puis par Marta Gili. Depuis, le Jeu de Paume est un centre d’art et un lieu de référence pour la diffusion de l’image des XXe et XXIe siècles, de la photographie au cinéma, de la vidéo à l’installation et à la création en ligne.

Photos haut et bas  : Arno Gisinger © Jeu de Paume, 2005

Le Jeu de Paume est un centre d’art et lieu de référence pour la diffusion de l’image des XXe et XXIe siècles (photographie, cinéma, vidéo, installation, net art...), le Jeu de Paume a vocation à produire ou coproduire des expositions, mais aussi des cycles de cinéma, colloques, séminaires, activités éducatives ou encore des publications.

Les

expositions 2016 -2017

Jeu de Paume

Paris Concorde

Photo : Arno Gisinger © Jeu de Paume, 2005

Soulèvements

du 18 octobre 2016 au 15 janvier 2017

Concorde, Paris

Le Jeu de Paume confie la totalité de ses espaces au philosophe et historien de l’art Georges Didi-Huberman pour une grande exposition réunissant à la fois des œuvres anciennes et contemporaines.

Stachka [La Grève] 1924 Sergueï M. Eisenstein


URSS, 70 min, noir & blanc, film 35 mm, muet. © DR

L’exposition « Soulèvements » est une interrogation sur la représentation des peuples, au double sens — esthétique et politique. Comme pour l’exposition « Atlas », Georges Didi-Huberman s’appuie sur le travail historique et théorique qu’il mène depuis quelques années en parallèle d’une série d’ouvrages intitulés L’Œil de l’histoire et dont les derniers ouvrages affrontent la question de l’« exposition des peuples » ainsi que de l’émotion en tant qu’elle serait à ne pas exclure d’une anthropologie politique.

Commissaire : Georges Didi-Huberman.

Exposition produite par le Jeu de Paume

Exposition : Basim Magdy

Satellite 9 : une proposition de Heidi Ballet

du 18 octobre 2016 au 15 janvier 2017

Concorde, Paris

Le travail de Basim Magdy (1977, Assiout, Égypte) traduit une suspicion envers la façon dont l’histoire est partagée pour former une identité collective et fait allusion à des vérités infondées constitutives d’un complot.

Ses œuvres possèdent souvent un caractère narratif, mais ne se déroulent pas comme des histoires car il refuse toute trame linéaire. Ses travaux évoquent une sensation de perte et de dystopie où le temps est volontairement distordu, un parti pris que Magdy renforce à travers ses choix techniques puisque ses œuvres contemporaines sont tournées en 16 mm. Récemment, le travail de Basim Magdy a été présenté entre autres, à la troisième New Museum Triennal, New York (2015), au musée d’art moderne de Varsovie (2015), à la Biennale de Montréal (2014) et à la Seoul Mediacity Biennial (2014). Magdy a remporté le prix Abraaj Group et a été désigné artiste de l’année 2016 de la Deutsche Bank.

The Everyday Ritual of Solitude Hatching Monkeys 2014

Basim Magdy


Film tourné en Super-16 mm puis transféré en vidéo, 13' 22''.

Soutenu par Art in General, New York, et HOME,

Manchester, Royaume-Uni.© Basim Magdy

Commissaire : Heidi Ballet. Partenaires.

Exposition présentée dans le cadre de la programmation Satellite

coproduite par le Jeu de Paume,

La Petite Égyptienne 1983

Sabine Weiss © Sabine Weiss

Au moment de son mariage avec le peintre américain Hugh Weiss en 1950, elle se lance comme photographe indépendante. Ensemble, ils emménagent dans un petit atelier parisien, où elle vit toujours, et fréquentent le milieu des artistes de l’après-guerre. Ceci l’amènera à photographier Georges Braque, Joan Miró, Alberto Giacometti, André Breton ou Ossip Zadkine et, par la suite, de nombreux musiciens, écrivains et comédiens.

 

Le Jeu de Paume a souhaité une librairie exigeante, à même de proposer autour de ses activités premières un choix bibliographique aussi exhaustif que possible et qui permette au visiteur d’approfondir sa connaissance des artistes ou des cinéastes présentés dans l’institution.

La librairie a ainsi constitué un fonds d’environ dix mille titres dans le domaine des arts plastiques, photographiques et cinématographiques contemporains, fonds international de catalogues d’exposition et d’ouvrages généraux ou monographiques, avec une attention spéciale aux publications des institutions culturelles françaises.

Quelques idées pour s’offrir             des instants de plaisir...

Les Éditions



La librairie est ouverte tous les jours,

sauf le lundi, aux heures d'ouverture

des expositions, le mardi de 11h à 21h

(nocturne), du mercredi au dimanche

de 11h à 19h. Fermeture le lundi

et pendant les inter-expositions.

La librairie en ligne du Jeu de Paume

vous offre la possibilité d'acheter en ligne vos livres préférés, sur son site internet :

Ou par correspondance :

Tél. : 01 47 03 12 36 

1 place de la Concorde 75008 Paris
Tél : 01 47 03 12 36
Mardi (nocturne) : 11h à 21h
Mercredi à dimanche : 11h à 19h
Fermeture le lundi, y compris les jours fériés.

Vient de paraître

Presentation

Our Mission

Concorde, Paris


The Jeu de Paume is an arts center with a strong reputation for exhibiting and promoting all forms of mechanical and electronic imagery (photography, cinema, video, installation, web art, etc.). As well as organizing or co-organizing exhibitions, it hosts film programs, symposia, seminars, and educational activities, and also publishes a range of material. With its high-profile exhibitions of established, little-known and emerging artists (notably the Satellite program), the Jeu de Paume ties together different narrative strands, mixing the historic and the contemporary, oscillating between resonance and dissonance, attracting broad and diverse audiences.

The Jeu de Paume’s modular space enables it to adapt to the varying demands imposed by its activities and confirms its ambition to provide all its users with an active hub and resource center for education in photographic imagery and the history of representation and the visual arts. Tours and courses, initiatives for students and teachers, and activities for families and young visitors, are the focal points of its didactic program. The emphasis here is on participation rather than contemplation, exchange rather than the “colonization of knowledge,” and sharing rather than the monopolization of ideas. The Jeu de Paume’s program at the Château de Tours also helps extend the dynamic of these educational activities regionally.


Hours


Tuesday: 11am – 9pm

Wednesday - Sunday: 11am – 7pm

Closed Monday (including public holidays),

December 25th, January 1st and May 1st.

Open from 11am to 5pm, December 24th and 31st.

Jeu de Paume

1, place de la Concorde 75008 Paris

métro Concorde, bus : 24, 42, 72, 73, 84, 94, information tél : 01 47 03 12 50

Hours, address and ticketing. Visitor service


The Jeu de Paume at the Château de Tours

2010 Le Jeu de Paume

initie la présentation au Château de Tours d’expositions à caractère historique qui, auparavant accueillies par l’Hôtel de Sully à Paris, valorisent les donations faites à l’État et les fonds d’archives conservés par des institutions publiques ou privées, françaises et étrangères.  Dans la perspective du développement des actions éducatives, la Ville de Tours, le CCC Centre de création contemporaine de Tours, le Jeu de Paume et l’université François Rabelais se sont associés pour mettre en place des parcours spécifiques autour de la transmission des arts visuels à Tours.

En 2010,

Le Jeu de Paume

s’installe au

Château de Tours

Château de Tours


25 avenue André Malraux,

37000 Tours

Tel: 02 47 70 88 46


Opening times:

Tuesday to Sunday 2pm to 6pm.

Closed on Monday.

Guided tours for individuals Saturdays

at 3pm. Guided tours for adult groups,

associations, schools and young people.

Free, Tuesday to Friday by appointment: information and reservations :


Tél :  02 47 70 88 46 / de@ville-tours.fr

A leading institution for the dissemination of the contemporary image in all its forms, the Jeu de Paume is also committed to the conservation of early photography through donations to the state and archive collections conserved by public and private institutions, both French and foreign. Since 2010, the Ville de Tours and the Jeu de Paume have been collaborating on exhibitions devoted to historic photography. The aim of this new programme is to raise the profile of the Jeu de Paume’s exhibitions and to generate a new audience in the provinces. It includes monographic and thematic exhibitions devoted to the Nadar studio, Émile Zola, who was also a photographer, André Kertész, amateur photographers from the turn of the 20th century, photographs of the reconstruction of French towns after World War II, photographs taken by Bourdieu during the Algerian War, Jacques Henri Lartigue, Bruno Réquillart, Vivian Maier, Gilles Caron and Nicolás Muller.

Vue du château de Tours

Photo : Adrien Chevrot  

© Jeu de Paume

Le Jeu de Paume

Château de Tours

Des visites commentées

des expositions...


Elles sont conçues pour les groupes scolaires et périscolaires sur rendez-vous. Préparées en amont et adaptées en fonction des classes ou des groupes, elles sont assurées par des étudiants en master d’histoire de l’art, dans le cadre de leur formation à la médiation, qui accompagnent les classes et les publics dans la découverte des expositions, des images et des œuvres.

© Ministère de la Culture – France / AAJHL -

Photo. Myriam Didier – BDE du CCC

2016 / Château de Tours


Enseignants et équipes éducatives, scolaires et publics jeunes

Les activités éducatives sont un axe majeur des missions et de la programmation du Jeu de Paume : promouvoir la réflexion sur les pratiques artistiques liées à l’image, leurs statuts et leurs enjeux dans l’histoire, dans la culture visuelle comme dans la création contemporaine, ainsi que leur place dans la société.

Ces activités se construisent dans une dynamique de dialogue entre les images et les mots, les idées et les expériences.


Lieu de référence pour la diffusion de l’image contemporaine sous toutes ses formes, le Jeu de Paume a également pour mission d’assurer la valorisation de la photographie à caractère historique – donations faites à l’État et fonds d’archives conservés par des institutions publiques ou privées, françaises et étrangères.

C’est dans ce cadre que le Jeu de Paume et le Château de Tours proposent une programmation d’expositions monographiques ou thématiques, centrées sur la recherche et la visibilité de fonds ou de collections de photographies.

Réservation :

tél. : 02 47 70 88 46 / de@ville-tours.fr

Contacts : Médiateurs : mediateurs.chateautours@gmail.com

Pauline Boucharlat, chargée des publics scolaires et des partenariats : 01 47 03 04 95 / paulineboucharlat@jeudepaume.org

Le Jeu de Paume et le CCCOD, centre de création contemporaine olivier debré  se sont associés à l’université François-Rabelais et à la Ville de Tours pour développer, en collaboration avec la direction des services départementaux de l’Éducation nationale d’Indre-et-Loire, un parcours spécifique autour de la transmission de l’histoire de la photographie et des arts visuels à Tours.

Le Jeu de Paume

et le centre de création contemporaine Olivier debré

de Tours se sont associés

à l’université François-Rabelais et à la Ville de Tours

pour développer, en collaboration avec la direction

des services départementaux

de l’Éducation nationale d’Indre-et-Loire,

un parcours spécifique

autour de la transmission

de l’histoire de la photographie

et des arts visuels à Tours.


Vue de l'espace éducatif

Photo : Adrien Chevrot / © Jeu de Paume

Remerciements sincères à la Direction du Jeu de Paume Concorde Paris, à Annabelle Floriant, Attachée de presse pour leur aimable et précieuse collaboration © 2016-2017 Toute reproduction même partielle du document est rigoureusement interdite - 2016/2017 ©  Copyright All Rights Reserved.

Photo :  Adrien Chevrot. © Jeu de Paume, 2014


Les rendez-vous du

Jeu de Paume

Château de Tours


Les expositions

Les activités  2016 2017

Lieu de référence pour la diffusion de l’image contemporaine sous toutes ses formes, le Jeu de Paume a également pour mission d'assurer la valorisation de la photographie à caractère historique donations faites à l’État et fonds d’archives conservés par des institutions publiques ou privées, françaises et étrangères. Soucieux de promouvoir ces collections et d’en assurer la redécouverte auprès du plus grand nombre, le Jeu de Paume a souhaité décentraliser une partie de ses expositions en région. C’est dans ce cadre qu’il s’est associé au Château de Tours, qui depuis une dizaine d’années présente une programmation diversifiée, produite par le Service des expositions de la Ville de Tours, et consacrée à l’ensemble des champs de la création, de l’archéologie à l’art contemporain: peinture, photographie, sculpture...

Vue de l'espace éducatif

Photo : Adrien Chevrot / © Jeu de Paume

Le Jeu de Paume

au Château de Tours,


Photo Adrien Chevrot  © Jeu de Paume



Depuis 2010, la Ville de Tours et le Jeu de Paume se sont donc rapprochés pour présenter des expositions de photographies à caractère patrimonial. Cette nouvelle programmation a pour ambition de démultiplier la visibilité des expositions du Jeu de Paume et d’aller à la rencontre de nouveaux publics en région.

Photo : Adrien Chevrot / © Jeu de Paume

Visites commentées destinées aux visiteurs individuels le samedi à 15 heures. Visites couplées avec l’exposition du centre de création contemporaine Olivier Debré,  le premier samedi du mois à 16 h 30.Visites commentées pour les groupes adultes, associations, scolaires et publics jeunes. Accueil gratuit des groupes, du mardi au vendredi sur rendez-vous : information  et réservation au

02 47 70 88 46 / de@ville-tours.fr

Renseignements pratiques.


Château de Tours 25 avenue André Malraux

37000 Tours. Tél. : 02 47 21 61 95

Horaires : du mardi au dimanche

de 14 H à 18 H. Fermé le lundi.

Entrée gratuite

Exposition Château de Tours

Sabine Weiss

du 18 juin au 30 octobre 2016 

Autoportrait de Sabine Weiss,

Paru dans US Camera de novembre 1953  © Sabine Weiss

Sabine Weiss chez Vogue,

Paris, 1956


À la fin des années 1970, son œuvre revient sur le devant de la scène et bénéficie d’un intérêt grandissant de la part des musées et institutions culturelles.

Sabine Weiss  chez Dior,

Paris, 1958

Elle développe alors, la soixantaine passée, une nouvelle œuvre personnelle, rythmée par des voyages en France, en Égypte, en Inde, à La Réunion, en Bulgarie ou en Birmanie, dans laquelle se fait entendre une mélodie plus sentimentale, centrée sur les solitudes et les moments pensifs de la vie. En parallèle, les hommages se multiplient, contribuant à l’aura d’une photographe indépendante et vive, sensible à l’être humain et à sa vie quotidienne.


Sabine Weiss est la dernière représentante de l’école humaniste française, qui rassemble des photographes comme Robert Doisneau, Willy Ronis, Édouard Boubat, Brassaï ou Izis. Toujours en activité à plus de 90 ans, elle accepte, pour la première fois, d’ouvrir ses archives personnelles et de livrer un témoignage sur sa vie de photographe. L’exposition du Château de Tours présente quelques jalons de son long parcours. À travers près de 130 tirages, des films, mais aussi de nombreux documents d’époque, pour la plupart inédits, elle offre un aperçu des multiples facettes de cette artiste prolifique, pour laquelle la photographie constitue avant tout un métier passionnant.


Née Weber en Suisse en 1924, Sabine Weiss se dirige très jeune vers la photographie et fait son apprentissage chez Boissonnas, une dynastie de photographes exerçant à Genève depuis la fin du XIXe siècle. En 1946, elle quitte Genève pour Paris et devient l’assistante de Willy Maywald, photographe allemand installé à Paris et spécialisé dans la mode et les portraits.


Ci-dessus : Anna Karina

pour la marque Korrigan, 1958


A gauche : Prêtre devant une trattoria,

Rome, Italie, 1957


Les hommages se multiplient, contribuant à l’aura d’une photographe indépendante et prolifique, sensible à l’être humain et à sa vie quotidienne. Réalisée à l’aide des archives personnelles de Sabine Weiss, l’exposition présentée au Château de Tours s’attachera à retracer le parcours et le métier de cette femme d’exception, à travers photographies, films, archives sonores et documents originaux.

Pennsylvania Station, New York,

États-Unis, 1962

Vieille dame et enfant, Guadeloupe, 1990

Vers 1952, Sabine Weiss rejoint l’agence Rapho sur la recommandation de Robert Doisneau. Son travail personnel est immédiatement reconnu aux États-Unis. Il est exposé au Museum of Modern Art de New York, à l’Art Institute of Chicago, au Walker Art Institute de Minneapolis et à la Limelight Gallery de New York. Trois de ses photographies figurent dans la célèbre exposition « The Family of Man », organisée par Edward Steichen en 1955, et elle travaille de façon durable pour des revues comme The New York Times Magazine, Life, Newsweek, Vogue, Point de vue-Images du monde, Paris Match, Esquire, Holiday.


Feux de Bengale, Naples, Italie, 1955

André Breton chez lui, 42, rue Fontaine, Paris, 1956

Depuis cette date et jusqu’aux années 2000, Sabine Weiss n’a cessé de travailler pour la presse illustrée internationale, mais aussi pour de nombreuses institutions et marques, enchaînant travaux de reportages, mode, publicité, portraits de personnalités, et sujets de société. À la fin des années 1970, son œuvre bénéficie de la reconnaissance grandissante des festivals et institutions, ce qui lui donne envie de reprendre un travail en noir et blanc.

Carnaval, Munich, Allemagne, 1957

Jeune mineur, Lens, 1955

Enfant perdu dans un grand magasin, New York, États-Unis, 1955

Commissaire : Virginie Chardin

Cette exposition est organisée par le Jeu de Paume, Paris, en collaboration avec la Ville de Tours, avec la complicité des Archives de Sabine Weiss. Remerciements à l’atelier Publimod. Partenaires médias : A Nous Paris, Off The Wall. Toute reproduction est rigoureusement interdite © jeu de Paume.

L’espace éducatif offre aux publics scolaires et périscolaires des activités thématiques,

qui permettent de prolonger certains des axes de réflexion abordés pendant les visites, en reprenant notions et questions comme en associant image et langage.

Catalogue de l’Exposition

« Soulèvements »

du 18 octobre 2016 au 15 janvier 2017  Concorde, Paris

Catalogue de l'exposition

Sabine Weiss

du 18 juin au 30 octobre 2016 Château de Tours,

Jeu de Paume