Baccarat légende du cristal

 


© Archives de Baccarat

Candélabre dit ‘du Tsar’



commandé pour le tsar Nicolas II en 1896

À

l’occasion du 250e anniversaire de Baccarat, le Petit Palais a exposé en 2014 dans ses Grandes Galeries les chefs-d’œuvre de la plus illustre manufacture de cristal au monde celle de Baccarat (Mthe-et-Moselle), étonnants témoignages de la virtuosité de ses artisans.

Il s’agissait de la première rétrospective en France dédiée à Baccarat depuis l’exposition du Bicentenaire aux Arts décoratifs en 1964. Un choix exceptionnel de près de cinq cents pièces historiques présenté, en majorité provenant de la collection privée de la manufacture lorraine.

Des pièces de services issues de grandes commandes royales ou conçus pour les puissants du monde entier comme le tsar Nicolas II, l’empereur du Japon, ou encore des maharadjas témoigneront du savoir-faire de Baccarat.

Un espace spécifique retracera l’histoire légendaire du verre Harcourt créé en 1841, inspiré du calice d’apparat commandé par Louis-Philippe en 1840.

Baccarat, l’élégance intemporelleAccueil.html

Candélabre dit

«du Tsar»


En 1896, lors du tour d’Europe qui mène Nicolas II et la tsarine Alexandra Fiodorovna jusqu’à Paris, le tsar renoue avec la passion de son grand- père pour le cristal Baccarat. Au cours de ce séjour, il admire la majesté de ce candélabre haut de 3,85 mètres, composé de 3 320 pièces de cristal et initialement présenté à l’Exposition universelle de 1878 garni de 79 bougies. Nicolas II, soucieux de modernité, en demande des versions électrifiées pour ses palais de Saint-Pétersbourg, ce qui en fait le premier luminaire Baccarat à éclairage électrique.

À l’occasion du 250e anniversaire de Baccarat (Meurthe-et-Moselle), le Petit Palais a exposé dans ses Grandes Galeries les chefs d’oeuvre de la plus illustre manufacture de cristal au monde, étonnants témoignages de la virtuosité de ses artisans. Et c’est jusqu’au 26 septembre 2015 qu’une exposition patrimoniale exceptionnelle se tenait à la Galerie-Musée de la Maison de Baccarat à Paris XVI°.

Une table mettant en scène certaines de ces commandes souligne le triomphe de la manufacture dans le domaine de l’art de vivre. Un espace dédié retrace l’histoire légendaire du verre Harcourt, pièce iconique, inspiré du calice d’apparat et gravé du monogramme royal commandé par le Roi Louis-Philippe en 1840.

© Baccarat, photographe : Patrick Schüttler


© Baccarat, photographe : Patrick Schüttler


Paire de vases « Simon » : «Allégorie de la Terre» et «Allégorie de l'Eau», gravés par Jean-Baptiste Simon, Exposition Universelle, Paris, 1867.

Remerciements sincères au Musée du Petit Palais pour son aimable autorisation lors de son exposition Baccarat, © 2016 - A la Galerie-musée de la Maison Baccarat à Paris, à son service Information presse : Caroline de Laurens, Aude Leblond et Yoline Ysebaert  Toute reproduction même partielle du document est rigoureusement interdite - ©  Copyright All Rights Reserved.


Maison de Baccarat à Paris : 11 place des Etats-unis 75116 Paris

www.baccarat.com - Téléphone : 01 40 22 11 00


Vase Célimene  Elizabeth II

© Photographe : Patrick Schüttler

Baccarat


La légende continue...

La légende de Baccarat continue à travers une nouvelle exposition mise en scène dans le cadre unique de la Galerie-Musée de la Maison Baccarat. Les visiteurs pourront découvrir ou redécouvrir une sélection de chefs d’œuvres présentés lors de l’exposition « Baccarat, la légende du cristal » au Petit Palais, ainsi que plusieurs pièces inédites. Parmi elles, l’Horloge Soleil créée par Georges Chevalier et exposée dans la vitrine de la première boutique Baccarat aux États-Unis en 1948. Une pièce d’exception choisie par Arthur Miller pour décorer l’appartement qu’il partageait avec son épouse Marilyn Monroe à Manhattan. Pour la première fois, Baccarat exposera également le vase Célimène offert à Sa Majesté la reine Elisabeth II en 1972 ainsi que des éléments de lustrerie en cristal turquoise, couleur spécialement créée pour une commande du Shah de Perse.

À travers un dialogue entre patrimoine et modernité, l’exposition dévoilera par ailleurs documents d’archives et sources d’inspiration à l’origine de collections intemporelles et légendaires.

La Cave Eléphant  1878 - © Photographe : Patrick Schüttler



Table et nef, Exposition

Universelle, Paris, 1889

(pour la table) et Exposition Universelle,

Paris, 1900 (pour la nef)



Table et nef, Exposition

Universelle, Paris, 1889

(pour la table)

et Exposition Universelle,

Paris, 1900 (pour la nef)